23 décembre 2021

Fermeture des salles de spectacle

C’est avec consternation que le PBA a appris, ce mercredi soir, la décision du CODECO de fermer les salles de spectacle à partir de ce dimanche 26 décembre, de surcroit jusqu’à une date indéterminée (la mesure sera réévaluée mi-janvier mais courrait jusqu’au 28 janvier au minimum). Comme l’unanimité de nos confrères du secteur des arts de la scène, nous sommes stupéfaits par cette mesure à la fois incompréhensible, injuste et discriminatoire.

Incompréhensible car les enquêtes les plus sérieuses ont largement démontré que les théâtres ne constituaient pas particulièrement des endroits de contamination. Cette incompréhension est d’ailleurs partagée par plusieurs experts qui se sont déjà exprimés dans la presse.

Injuste car notre secteur est sans aucun doute un de ceux qui a consenti le plus d’efforts pour garantir la sécurité de ses usagers : limitation des jauges, distanciation, port du masque, mise en place du Covid Safe Ticket, ventilation, mesure des taux de CO2… et dans certains cas mise à disposition de tests. Nos spectateurs eux-mêmes se sont d’ailleurs montrés des plus compréhensifs, coopératifs et responsables.

Discriminatoire enfin, car il est évident que des pans entiers d’activité vont demeurer ouverts alors que les études et événements tests (au niveau international) montrent que les lieux culturels sont ceux où le risque de contamination est le plus faible.

Le mois de janvier est particulièrement chargé et important pour la saison 2021-2022 du PBA : un opéra, une grande pièce de théâtre, un concours de piano destiné aux jeunes virtuoses, une chorégraphie en partenariat avec Charleroi danse, un grand concert de jazz et enfin les trois représentations de notre propre production Chantons sous la pluie, véritable triomphe en France mais qui serait donc reportée pour la troisième fois sur le lieu même de sa création, à Charleroi ! Tous ces spectacles, ce sont plusieurs milliers d’heures de travail perdues pour près de deux cent artistes, techniciens et équipes administratives ! Il faut y ajouter les organisateurs indépendants qui utilisent notre salle pour des variétés qui n’en finissent plus d’être reportées.

C’est enfin, cher public, votre frustration de ne pouvoir retrouver ces moments de culture, tellement nécessaires par les temps que nous vivons. Tout cela après avoir déjà surmonté les inconvénients liés aux précédentes mesures, dans de prodigieux témoignages de fidélité et de soif de culture, qui nous sont allés droit au cœur.

Des réactions sont prévues par le secteur culturel et ses instances représentatives, mais en ce qui concerne l’avenir immédiat du PBA, nous attendons la publication des textes légaux. Nous vous tiendrons bien entendu au courant de leurs répercussions pratiques sur le maintien ou non des spectacles et les procédures de remboursement.

Cette incertitude, vous l’aurez compris, ne sera hélas elle-même pas moins préjudiciable à nos activités et à leur fréquentation dans les semaines qui vont suivre. Nous tenons donc à vous remercier une nouvelle fois pour votre compréhension et espérons vous retrouver présents pour partager ensemble ces moments de passion et d’émotion qui nous animent.

Et d’ici là, nous vous présentons nos vœux les plus fervents pour une année enfin meilleure.

Nous utilisons des cookies pour analyser l’utilisation du site et améliorer l’expérience de nos utilisateurs
Plus d'infos