ETHNIES
une histoire au cœur du monde

une histoire au cœur du monde

Depuis 20 ans, Jean Queyrat et Jérôme Ségur parcourent le monde caméra en main pour capter la beauté de ce qui se joue aux frontières de notre civilisation, dans des jungles, des déserts, des villages ou encore des temples. Par l’image, ils nous invitent à la rencontre de femmes et d’hommes dans leurs gestes du quotidien, leurs danses et leurs rituels.

Le film

Six films, deux réalisateurs pour dialoguer ensemble autour de deux thèmes : notre lien avec la nature et la diversité culturelle.

Qu’est ce qui réunit les puits chantants des Boranas, les trous noirs, le rituel au soleil des Kallawayas, les étoiles, le duel au bâton des Surmas, une cathédrale où la poésie des peuples sans écriture ? Le Cosmos.

Dans une société où la technologie nous connecte au monde, qu’est-ce que les sociétés traditionnelles qui ont fait de nous ce que nous sommes, nous apprennent sur notre connexion au Cosmos ?

Dishmoy (vieux chef Surma) disait que « la lecture et l’écriture comme la caméra nous éloignaient du monde ».  Avait-il tort ?

On estime aujourd’hui que les peuples qui ont conservé une manière de vivre assez proche de leur culture d’origine représentent près d’un milliard d’individus, soit 15% de la population mondiale.      Ce chiffre va-t-il continuer à diminuer ? Est-ce le point bas ?

Difficile à dire mais, la prise de conscience qu’un Inuit n’est pas un Mnong, ni un Mélanésien, ni un Corse, ni un Californien semble à nouveau faire son chemin au grand dam des marchés internationaux. Sera-t-elle la petite flamme qui va rallumer le grand feu de l’extraordinaire diversité culturelle autour duquel l’Humanité a grandi ?

Découvrez trois histoires avec trois minorités ethniques très différentes, très éloignées les unes des autres mais qui, toutes les trois, sont sur le fil du rasoir de l’existence voire de la disparition.

Jean Queyrat

Né à Mont de Marsan en 1962.  Après un bac littéraire, il entame des études de Droit puis d’Histoire de l’Art à Paris 1 Sorbonne. Dès 1982, il commence une carrière de réalisateur et de photographe.     Il publie ses photos dans les revues Géo, The London Times, Corriere della Sera, le Figaro Magazine, VSD…

En 1990, il se lance avec Jérôme Ségur dans la production de films documentaires dont « Yadav, le dernier refuge » dans la plaine du Teraï au Népal pour Ushuaïa Magazine sur TF1.  En 1993, il réalise pour National Geographic le making of du film d’Eric Valli : « Chasseur des ténèbres ». En 1998, il fonde ZED avec Jérôme Ségur et Manuel Catteau.

Dans les années suivantes, il assurera la codirection éditoriale de ZED et tournera plus d’une quarantaine de films, tous formats confondus, diffusés par les grandes chaînes françaises et étrangères.  Après un long parcours qui fait de lui un auteur réputé du cinéma documentaire, Jean Queyrat a décidé de passer à la réalisation de films de long métrage.

 

Jérôme Ségur

Né à Bordeaux en 1963, Jérôme Ségur étudie l’économie à la faculté de Tours où il obtient une maîtrise de Sciences économiques option Finances qui le mènera en 1987 au service financier du groupe Hachette en qualité de contrôleur de gestion.

En 1990, il quitte le groupe Hachette et se lance dans la photographie et la réalisation de films.           Il publie ses photos dans les revues Géo, le Figaro Magazine, The Sunday Times, VSD…  La même année, il s’associe avec Jean Queyrat dans la production de films documentaires qui l’emmènent en Asie du sud-est, en Afrique, en Océanie, en Amérique du Nord, en Amérique Latine.  En 1998, il fonde ZED avec Jean Queyrat et Manuel Catteau.

Les années suivantes, il assure la codirection éditoriale de ZED et réalisera plus de 30 films documentaires qui seront diffusés par les plus grandes chaînes françaises et étrangères. Son dernier film, « La gueule du loup » a fait l’objet d’une sortie salle au cinéma.

30 septembre 2017 15:00 / PBA / Grande Salle ticket

PBA / Grande Salle - Palais des Beaux-Arts
Place du Manège
6000 Charleroi
Comment s'y rendre?