Orchestre National de Belgique & Truls Mork

Andrey Boreyko, direction / Truls Mork, violoncelle

Musique

Lyrisme, romantisme et fantaisie

Chaque rendez-vous avec l’Orchestre National de Belgique est l’occasion d‘accueillir au PBA des solistes de renommée internationale absolument exceptionnels. Ce sera le cas, cette saison encore, avec le violoncelliste norvégien Truls Mork. Elève d’ Heinrich Schiff et Natalia Shakowskaya, Truls Mork s’est illustré au cours des années ’80 dans bon nombre de compétitions qu’il remporta haut la main : Concours Tchaïkovsky (Moscou), Concours Cassado Cello (Florence), Naumberg Competition (New-York)… Sa carrière fulgurante n’a cessé depuis de le mener sur les plus grandes scènes du monde, aux côtés d’orchestres tels le Berliner Philharmoniker, le Wiener Philharmoniker, les Philharmonia et London Philharmonic Orchestras, les Los Angeles Philharmonic et New-York Philharmonic… sous la baguette de Mariss Jansons, Esa-Pekka Salonen, Gustavo Dudamel, Sir Simon Rattle, Kent Nagano… Nul besoin d’insister davantage sur l’extraordinaire curriculum de ce musicien considéré comme l’un des plus grands violoncellistes de notre époque ! Le programme choisi en accord avec le Maestro Boreyko  réconciliera mélomanes avertis ou non, amoureux du violoncelle, âmes romantiques et curieux de tous bords : au magnifique Concerto de Dvorak (une œuvre au sein de laquelle le violoncelle se fait tout autant chanteur que virtuose) succédera la Suite pour orchestre extraite de La Belle au Bois dormant de Tchaïkovsky.

PBA EXTRA
Aparté: rencontre avec Fabio Sinacori et Andrey Boreyko
Samedi 18.02 à 19:00 / Congrès / Gratuit
R
éservation obligatoire: m.charles@pba.be ou 071 585 286

18 février 2017 20:00 / PBA / Grande Salle ticket

PBA / Grande Salle - Palais des Beaux-Arts
Place du Manège
6000 Charleroi
Comment s'y rendre?

20€ > 15€

8€ > 6€ (enfants)

13€ (-26 ans)

Programme :
A. Dvorak, Concerto pour violoncelle et orchestre op.104
P. Tchaïkovsky, La belle au bois dormant – suite pour orchestre (arra. Mikhail Pletnev)